Sommaire

Au-delà du mode de vie respectueux de la nature, le tri des ordures, l’utilisation de produits bio ou réutilisables, nous pouvons observer que l’écologie peut s’étendre à bien plus que ça, jusqu’à arriver dans nos maisons et plus précisément dans la construction des dernières. En effet, le Earthship voit ses chiffres augmenter et attire de plus en plus de monde. Mais qu’est-ce donc que le Earthship ? Est-ce réellement une bonne idée ? Nous vous disons tout de ces habitations des temps modernes.

Qu’est-ce qu’une construction Earthship ?

Les Earthship, ou Géonef, sont des habitations faites principalement de matériaux recyclés et qui se veulent indépendantes, car elles ne sont reliées à aucun réseau d’eau ou d’électricité. Ces constructions sont alors totalement autonomes (ou presque), car elles fonctionnent à l’aide de :

  • Jardins biologiques ;
  • Récupération d’eau ;
  • Traitement des eaux usées ;
  • Panneaux de refroidissement géothermiques ;
  • Panneaux solaires.

Tout cela fait que ces constructions sont les moins nocives possibles pour l’environnement, d’autant plus qu’elles sont faites presque exclusivement à partir de matériaux récupérés, tels des pneus remplis de terre, des canettes, des bouteilles ou encore des débris de verre et de bois… Bien entendu, on peut inclure des matériaux naturels tels que du bois, de la paille, de la terre, etc.

Comment les constructions Earthship sont-elles devenues indépendantes ?

La première construction Earthship a été faite en 1972 par l’architecte Michael Raynolds. Il se vit retirer sa licence d’architecte une dizaine d’années après cette première construction : après avoir conçu une communauté de plusieurs maisons, on a vite constaté un manque d’étanchéité en plus d’un problème d’inadaptation climatique et de dangerosité. Les Earthship on fait bien du chemin depuis et suivent maintenant les principes de base suivants, que l’on doit adapter au climat dans lequel se situe la maison verte : les Earthship n’utilisent ni chauffage ni climatisation, contrairement à une maison traditionnelle. Elles se nourrissent des apports solaires et sont étudiées de façon à utiliser au maximum cette énergie, ce principe étant appelé le bioclimatisme. La chaleur va être emprisonnée à l’intérieur de la maison, et cela grâce à la serre solaire et les baies vitrées qui seront orientées vers le sud. Rajoutons à cela les nombreuses plantes et cultures se trouvant à l’intérieur de la serre qui auront le rôle de régulateur thermique. Puis, le reste de la chaleur sera évacué par les fenêtres et l’avant du toit en été. En hiver, la chaleur ménagère viendra augmenter la chaleur accumulée.

A lire aussi :  Quel est le prix d'une maison en kit écologique ?

La maison peut aussi être équipée d’un système de ventilation classique reproduisant le principe de ventilation du puits canadien, ou alors une ventilation en double flux. En plus de cela, il faut compter l’effet impressionnant de la terre qui va absorber la chaleur le jour pour la diffuser le soir. La plupart des Earthship seront à moitié enterrées ou semi-enterrées, avec un mur fait de pneus entièrement recouvert de terre. Ce mur est généralement dans la partie nord de la maison et il protégera cette dernière des intempéries et du défaut d’ensoleillement. Il ne faut pas oublier les sources d’énergie avec lesquelles fonctionne cette habitation : il y a l’énergie solaire, l’énergie renouvelable et les sources d’eau faites de bacs de rétention et de circuits d’assainissement.

Avantages et inconvénients des constructions Earthship

Les Earthship présentent bon nombre d’avantages, on peut citer :

  • Expérimentation de solutions qui protègent l’environnement ;
  • Devenir autonome dans sa consommation et moins dépendant des autres ;
  • Large baisse au niveau des dépenses ;
  • La facilité de la construction ;
  • Diminution de la production de carbone ;
  • Confort thermique ;
  • Satisfaction personnelle à l’élaboration de sa propre maison.

Quant aux inconvénients, nous pourrons citer le besoin élevé en main d’œuvre, l’utilisation de pneus qui cause de beaucoup d’allergies. Il faut s’adapter au climat local lors de la construction et surtout à la réglementation française très stricte dans sur ce sujet. Il faut aussi tenir compte qu’il faut faire de multiples formations avant de commencer la construction. Le coût total de la construction est relativement élevé, donc pas accessible à tout le monde. La serre bioclimatique de la construction est une limite architecturale de taille. Enfin, il faut être extrêmement vigilant quant à l’assainissement biologique, en plus de pouvoir supporter le manque de diversité alimentaire. A présent, les Earthship n’ont plus aucun secret pour vous !

A lire aussi :  Pourquoi opter pour une maison écologique en bois ?