Sommaire

Une maison BBC (Bâtiment Basse Consommation) exploite au maximum le potentiel des ressources naturelles de son milieu en termes de consommation énergétique. Utiliser du bois comme matière première pour la construction de tels bâtiments se présente comme une solution biologique pour avoir des maisons durables et presque inoffensives pour l’environnement. 

Facile à travailler et connu pour ses propriétés d’isolation, le bois capte, en plus, les émanations du dioxyde de carbone dans l’air. Ces bénéfices en font un matériau de premier choix pour la construction d’une maison BBC. Celle-ci doit répondre à plusieurs caractéristiques tout en apportant du confort à ses occupants. Découvrez lesquelles !

Comprendre ce qu’est une maison BBC

Dans un souci de préservation de l’environnement tout en limitant la consommation d’énergie, la maison BBC se présente aujourd’hui comme une solution majeure pour réduire l’empreinte carbone des ménages. 

En effet, ce type d’habitation à très faibles besoins énergétiques séduit de plus en plus, car elle permet notamment de diviser sa facture de chauffage par deux, par rapport à une habitation classique. Le label BBC, réglementé par la RT 2012 (Réglementation thermique de 2012), est délivré par des organismes certifiés après plusieurs évaluations pré et post-construction ou rénovation. 

 

Pour qu’une maison obtienne le label BBC, cela commence depuis la conception du projet. Les visites de chantier permettent de s’assurer de la cohérence entre le dossier de conception et la réalisation. 

Puis s’ensuit, à l’achèvement de la maison, les tests d’étanchéité à l’air et d’isolation thermique. Une habitation BBC ne doit en effet pas consommer plus de 50 kWh/m2/an. Pour cela, il est important de respecter certains critères lors de la réalisation d’un tel projet.

 

  • Le terrain choisi doit être compatible avec une maison BBC

Les meilleurs emplacements pour construire une maison passive doivent tenir compte de l’exposition au soleil, la végétation, le voisinage et la proximité avec un réseau d’eau potable, les risques et la configuration de l’environnement proche pour une bonne orientation de chaque pièce.

  • La forme architecturale de la maison

La forme d’une maison influe sur sa consommation énergétique. Pas à cent pourcent mais une forme allongée ou découpée reste meilleure qu’une maison ayant une forme compacte.

  • L’isolation thermique

Un point important de la réalisation car une bonne isolation thermique permet d’éviter de contrôler et d’éviter les pertes d’énergie. Le test de perméabilité à l’air permet de connaître l’efficacité de l’isolation réalisée. 

  • La ventilation et la production de chaleur solaire (eau chaude)

La maison BBC autorise un différentiel de 4 ou 5 degrés pour réduire les variations de chaleur. La ventilation peut être simple ou double-flux. Une pompe à chaleur ou une installation de type électrique est recommandée pour le chauffage de l’eau et d’intérieur à l’énergie solaire.

  • La performance énergétique

Comme mentionné plus haut, la limite de consommation d’énergie est fixée à 50 kWhep/m²/an. Il faut également noter que cette performance peut être atteinte à l’issue de travaux de rénovation visant à rendre une maison BBC. Demandez conseils à des constructeurs professionnels en ce qui concerne la faisabilité de votre projet.

A lire aussi :  Pourquoi opter pour une maison écologique en bois ?

Isolation thermique des murs

Il n’est plus possible de parler d’une maison bioclimatique ou plus particulièrement d’un bâtiment BBC sans évoquer l’isolation thermique de l’intérieur. En effet, des normes environnementales exigent la mise en place d’une isolation thermique et acoustique. Pour une maison BBC en bois, l’isolation touche tous les recoins de l’édifice. Que ce soit le toit, les murs ou encore la surface du sol, ils doivent contenir des matières isolantes. 

 

La principale raison est que le bois a beau être un isolant naturel, sa capacité à maintenir les températures invariables assez longtemps est loin de combler les exigences de la réglementation en vigueur. Ainsi, les professionnels utilisent, en plus du bois, d’autres corps pour assurer l’isolation. Il s’agit de : 

 

  • La ouate de cellulose : c’est une matière faite à base de journaux recyclés ou des coupons de papiers neufs. Son utilisation est totalement anallergique. La ouate de cellulose associée à du sel de bore dispose de certaines propriétés qui lui permettent de survivre au feu, aux termites et aux moisissures. C’est un excellent isolant pour les mûres d’une maison BBC en bois. Elle garantit une inertie thermique non négligeable à l’ensemble de l’architecture ; 

 

  • La laine de bois : En dehors de la ouate de cellulose, la laine de bois est aussi considérée comme un corps isolant à part entière. Elle s’obtient grâce à de la fibre et des résidus de bois que l’on retrouve dans les scieries (délignure, copeau,…). Tous ces composants sont naturels, à aucun moment de sa fabrication, il y a eu un ajout d’additifs chimiques (pesticide, fongicide,…). La lignine de bois obtenue dans les scieries à elle seule permet de fixer les fibres et de les relier afin qu’elles demeurent solides et bien fermes ; 
A lire aussi :  Comment mener à bien la construction d'un mur en pierre à l'ancienne ?

 

  • Le textile recyclé : Il provient de la collecte et des tris de vêtements de rabais et usés. C’est un isolant assez particulier, car il joue également d’autres fonctions utiles pour la planète. Le textile recyclé est utilisé pour produire le Métisse (isolant thermique). Ce dernier est disponible en panneau et en rouleau et est parfait pour la paroi des murs ;

 

  • La paille : jadis un déchet issu de l’agriculture, la paille est désormais un isolant thermique très apprécié par les éco-constructeurs. La paille en tant que corps isolant doit être comprimée sur les murs porteurs du bâtiment en bois. De cette manière, elle résiste bien au feu ; 

 

  • Le lin : cette plante herbacée possède d’innombrables atouts pour le bois. Elle est très reconnue dans le domaine du textile. De même, son huile sert à l’élaboration des peintures ainsi que des vernis pour le bois. Le lin s’utilise aussi comme un isolant thermique et phonique. Par ailleurs, grâce à ses caractéristiques, il est possible d’observer sa résilience au fil du temps.

Le chauffage par bois

Brûler simplement du bois produit un rejet massif de dioxyde de carbone. Néanmoins, ce gaz toxique présent dans l’air est aussitôt absorbé par les arbres. Ainsi, tant qu’il aura assez d’arbres et de végétation dans la nature, la concentration de gaz à effet de serre produite par le chauffage en bois reste acceptable. 

 

Contrairement aux autres combustibles et fossiles existants (gaz, charbon, …), le bois se régénère vite. Le chauffage par bois est d’ailleurs le type de chauffage recommandé par la réglementation thermique. Il permet d’obtenir le label BBC pour sa maison. En outre, l’État octroie des financements assez attractifs pour adopter le chauffage par bois. 

Économie d’énergie et impact environnemental

La maison BBC a un impact moins nocif sur la planète relativement à un bâtiment construit sans le respect des règles environnementales. Elle émet un faible taux de CO2 dans la nature et sa présence fait du bien à l’ensemble de l’écosystème tout autour. En réalité, la maison BBC utilise des énergies renouvelables (soleil, vent, bois, etc) pour produire le maximum d’énergie nécessaire à son fonctionnement.

 

Elle vous fait économiser énormément d’argent, mais aussi, elle peut être une source d’entrée de revenus. Si par exemple, vous installez des panneaux photovoltaïques chez vous, vous utiliserez une partie pour votre besoin et celui de la maison. Puis, l’autre partie peut être vendue et vous faire gagner de l’argent. De cette manière, les frais d’électricité ne sont plus aussi élevés, mais vous avez en plus des cela une source intarissable pour avoir de l’argent.

A lire aussi :  Différence entre maison bbc et passive

Les avantages de la maison BBC en bois

Le label BBC est décerné uniquement aux constructeurs dont les méthodes sont en adéquation avec la réglementation thermique. Par conséquent, une maison BBC en bois construite dans les normes peut être perçue comme un logement biologique. 

 

Celui-ci sollicite très peu d’énergie en électricité et en chauffage. De même, ce type de maison génère moins de gaz à effet de serre que n’importe quel autre habitat ordinaire. Une maison BBC assure une inertie thermique et phonique tout au long de l’année. 

 

L’air circulant dans ce milieu est dépourvu d’assez de toxines. Il est donc plus conseillé de vivre dans une telle maison pour ainsi être en bonne santé. Par ailleurs, la maison BBC sur le marché de l’immobilier se vend comme des petits pains. Les acquéreurs et les agents immobiliers n’hésitent pas à faire une offre intéressante pour obtenir le bien tant convoité.

Les inconvénients de la maison BBC en bois

La maison BBC est certes une bonne alternative pour avoir des habitations respectueuses de l’environnement. Néanmoins, elle présente quelques inconvénients. En premier lieu, son plus grand atout est aussi son plus grand handicap : le bois. Celui-ci reste un corps vulnérable face aux termites. Il est de ce fait impératif de tenir compte du coût de l’entretien. 

 

Les habitants de cette demeure doivent avoir un plan de traitement régulier pour préserver la fraîcheur du bois. Quand ce dernier est bien entretenu, il est difficile pour les insectes d’y avoir accès. Pareillement, les intempéries climatiques ne fragilisent pas l’édifice. 

 

L’autre inconvénient de la maison BBC est le coût de construction. Comparativement aux maisons classiques, le prix de revient d’une maison BBC est supérieur à celui d’une construction traditionnelle. Le propriétaire d’un bâtiment BBC doit supporter plus de charges financières. Toutefois, il pourra récupérer la quasi-totalité de ses fonds grâce aux économies d’énergie.