Sommaire

Le ciment et la chaux sont principalement des matériaux de construction. De base, ils sont sous forme de poudre. Ils aident notamment à associer des éléments constitutifs de bétons et de mortiers comme les granulats et les sables au moment du durcissement et de la prise. Avoir du ciment à la chaux permet l’augmentation de la résistance pour divers travaux de maçonnerie. La chaux est un élément qui permet d’éviter les remontées d’humidité, or le ciment favorise l’étanchéité des murs et des joints. Le mélange du ciment à la chaux donne le mortier bâtard.

Utiliser du ciment à la chaux pour faire un mortier bâtard

Le mortier bâtard est un mélange de ciment, de chaux hydraulique et de sable. Son utilisation varie selon les besoins :

  • Scellement de tuiles ;
  • Travaux courants de maçonnerie ;
  • Réaliser des enduits.

Il est de texture très grasse et très élastique, ce qui le rend bien plus souple en comparaison au mortier de ciment qui est rigide. Ce mélange le rend bien plus facile à l’utiliser et à mettre en œuvre. Cependant, il prend bien plus de temps au séchage. Sa couleur vire dans les tons « crème », cela dépend principalement du dosage que l’on met de ciment et de chaux. Il est bien souvent utilisé lors des travaux de restauration de monuments historiques et des bâtisses anciennes qui ont uniquement eu un mortier à base de chaux comme liant hydraulique pour la construction traditionnelle qui était à l’époque plus accessible pour les maçons, car dans tous les villages, il y avait ce qu’on appelait les fours à chaux. Cependant, les avantages sont beaucoup plus importants en utilisant ce mortier bâtard qui se compose, rappelons-le, de ciment, de sable et de la chaux hydraulique. Ces composants sont mélangés et gâchés avec de l’eau.

A lire aussi :  Quel est l'interêt de construire une maison en chanvre ?

Doser le ciment à la chaux pour obtenir un bon mortier bâtard

Pour éviter de fragiliser une construction, il est déconseillé de trop doser la poudre à la chaux au mélange, car cette matière donne beaucoup de légèreté et de souplesse au mortier bâtard. Après la prise et le séchage, le résultat n’est pas aussi solide que le ciment. Il est ainsi primordial de savoir comment bien doser le mortier et l’ajuster pour avoir l’équilibre nécessaire. Pour cela, il suffit d’ajouter un volume de chaux et un volume de ciment avec huit volumes de sable en mélangeant le tout avec un volume d’eau. Il est bon à savoir que le mortier bâtard se trouve à la vente dans pratiquement tous les magasins spécialisés en construction, et ce, dans des sacs de 25 kilogrammes. Par contre, si vous désirez en faire par vous-même, il est à noter qu’il faut impérativement travailler avec du sable de rivière. Ce dernier est connu pour être propre et bien sec permettant d’éviter de vous tromper de proportions. En effet, le sable humide double de volume en foisonnant. Vous pouvez prendre vos mesures de sable à l’aide d’une caisse en bois de 50x30x33cm qui correspond parfaitement à 50 L. Or, pour le ciment et la chaux, il est utile de doser avec des seaux en caoutchouc ou en plastique, libre à vous de choisir le type des seaux.

Bien gâcher du ciment à la chaux pour obtenir un mortier bâtard

Le ciment et la chaux sont tous les deux des liants hydrauliques qui deviennent solides au contact de l’eau. Après avoir mêlé la chaux et le ciment, un liant hydraulique se forme. Il donne une consistance qui permet au mortier de se solidifier. Le gâchage se fait dans un récipient spécialisé sous forme de seau, ou sur le sol en gardant le mélange protégé par une feuille en plastique, ou bien, vous pouvez utiliser une bétonnière pour plus d’efficacité. Dans tous les deux cas, il est important de commencer par mélanger tous les composants secs. Ensuite, vous formez une pyramide dans laquelle vous intégrez l’eau tout en remuant avec la truelle et en hachant avec la lame. La pâte obtenue doit impérativement être onctueuse. Il est aussi possible de mélanger à l’aide d’une pelle si la quantité est plus généreuse. Le résultat souhaité doit pouvoir coller au dos de la pelle même si nous inclinons cette dernière.

A lire aussi :  Où trouver une entreprise de ravalement de façade à Orléans ?