Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
biotechnologie

les milieux sélectifs en microbiologie

30 Septembre 2009 , Rédigé par Mr Magniez Publié dans #biotechnologies

Définition:

Un milieu sélectif est une milieu qui permet de sélectionner le type de bactéries qui pourront pousser sur celui-ci, alors que tous les autres micro-organismes présents sont inhibés. Un milieu de culture est rendu sélectif pour une espèce microbienne lorsque sont seules satisfaites les exigences nutritives et les conditions de développement particulières à cette espèce. Les principaux facteurs de sélection microbienne utilisés seuls ou en association sont:
  • La température d'incubation
  • Le pH du milieu
  • La faculté d'utiliser une source nutritive déterminée (azote, carbone)
  • La résistance à l'action bactéricide d'un antiseptique ou d'un antibiotique

Le milieu Chapman:

Son pouvoir  inhibiteur est obtenu par de fortes concentrations de Chlorure de sodium (7,5% ou 75g L-1) qui sélectionnent les micro-organismes halophiles parmi lesquels figurent les Staphylococcus, mais aussi les Micrococcus, les enterococcus, certains Bacillus, certaines Levures et même de rares bacilles gram-.

Composition d'un litre de milieu:

  • Peptone 10g
  • Extrait de viande de boeuf 1g
  • Chlorure de sodium 75g
  • Mannitol 10g
  • Rouge de phénol 0,025g
  • Agar-Agar 15g
  • Eau distillée qsp 1litre
  • pH = 7,4


Ce milieu permet de mettre en évidence l'utilisation du mannitol comme source de carbone et d'énergie.
Il est mis en évidence grace à un indicateur coloré de pH: le rouge de phénol.

  • Si le milieu reste rouge, les colonies sont mannitol- car elles ne fermentent pas le mannitol, légère alcalinisation du milieu par l'utilisation de peptones dans leur métabolsime énergétique.
  • Si le milieu devient jaune, les colonies sont mannitol+ car elles fementent le mannitol dans leur métabolisme énergétique avec acidification du milieu.



Le milieu EMB (milieu éosine bleu de méthylène):
Ce milieu est utilisé pour isoler et identifier Escherichia coli et Enterobacter ainsi que les bactéries intestinales à Gram -.

Histoire:

En 1916, HOLT-HARRIS et TEAGUE employèrent une association d’éosine et de bleu de méthylène pour différencier les microorganismes suivant leur aptitude à fermenter ou non le lactose. Le saccharose compris dans le milieu permettait de détecter les coliformes qui fermentaient celui-ci plus rapidement que le lactose. Par la suite, Levine modifia la formule en supprimant le saccharose et en augmentant le concentration en lactose ; ce qui permit de différencier aisément Escherichia coli et Enterobacter aerogenes.

Préparation pour 1 litre de milieu:


  • peptone pancréatique de gélatine : 10 g
  • phosphate dipotassique (PO4 K2H) : 2 g
  • lactose : 10 g
  • éosine jaune : 0,4 g
  • bleu de méthylène : 0,065 g
  • agar agar : 15 g
  • pH: 6,8
le bleu de méthylène et l'éosine jaune sont deux colorants inhibiteurs partiels des bactéries Gram + tel que les enterocoques. Ces colorants assurent la différenciation entre les germes lactose + et les germes lactose -.

Lecture:

Escherichia coli:
Colonies violet foncé; bombées faiblement confluentes, de 2 à 3 mm de diamètre, à centre noir étendu à plus des 3/4 du diamètre et qui présentent un éclat métallique verdâtre en lumière réfléchie.

Enterobacter aerogenes:
Colonies bleuâtres à centre brun foncé, aplaties, plutôt confluentes, de 4 à 6 mm de diamètre qui ne présentent qu'occasionnellement un éclat métallique.

Citrobacter:
Colonies violettes à leger reflet métallique.

Klebsiella:
Colonies brunâtres, muqueuses.

Salmonella et shigella:
Colonies ambrées, transparentes.

Produits contrôlés par ce milieu:

  • Produits pharmaceutiques
  • Produits laitiers et alimentaires
  • eaux

La gélose Salmonella-Shigella (S.S.):

La gélose Salmonella-Shigella (S.S.) est utilisé pour l’isolement sélectif des Salmonella et des Shigella dans les prélèvements cliniques (selles) et les denrées alimentaires.

 

Préparation pour un litre d'eau distillée ou déminéralisée:

 

Protéose peptone

5 g


Citrate ferrique ammoniacal

 1 g

Extrait de viande de bœuf

5 g


Thiosulfate de sodium

8,5 g

Lactose

10  g


Rouge neutre

0,025 g

Sels biliaires N° 3

8,5 g


Vert brillant

0,00033 g

Citrate de sodium

8,5 g


Agar

13,5 g

 

pH final à 25°C : 7,0 ± 0,2

 

  • les agents inhibiteurs sont les sels biliaires, le vert brillant et le citrate de sodium. Ils empéchent la pousse de toutes bactéries Gram+ et rendent difficile la croissance des bactéries Gram- autre que Salmonella et Shigella.
  • Le milieu contient du thiosulfate pouvant donner du H2S. Celui-ci est révélé par le citrate ferrique.
  • Le milieu contient du lactose pouvant être fermenté. La fermentation est révélée par le virage de l'indicateur coloré, le rouge neutre à sa teinte acide.
  

Lecture:

 

Les colonies caractéristiques de Salmonella (lactose négatif) sont opaques, translucides ou transparentes et généralement avec un centre noir (H2S positif).

Les colonies caractéristiques de Shigella (lactose négatif) sont incolores.

 

Les coliformes qui réussissent à pousser sur ce milieu sont rose-rouge (lactose positif).




Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Homnes 10/03/2015 16:31


Connaissez vous les 5 conseils d'Harvard sur le sel ?
Merci pour votre article !

for more details 09/09/2014 11:26

It was really informative to read about the different medium in microbiology. I am currently doing a research regarding this and I am wondering how we can create this medium artificially using concentrated sodium chloride. Some bacteria cannot survive acid reactions.

dissertation 13/10/2009 09:38


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!
___________________

dissertation